Nouvelles

HAITI : Soumission du Rapport Périodique de Mise en Œuvre de la Convention de 2003

Vendredi 12 Mars 2021.- Haïti figure parmi les pays de la région Amérique latine et Caraïbes qui ont finalisé et soumis des rapports périodiques de mise en œuvre de la Convention de 2003. À cause de la situation de la pandémie de la Covid-19, le délai de soumission du rapport périodique a été prorogé jusqu’au 12 mars 2021.

 

            Le Ministre de la Culture et de la Communication, Monsieur Pradel Henriquez, à travers l’équipe de cadres de la Direction du Patrimoine Culturel de l’Institution, s’est donné comme objectif d’évaluer le processus de mise en œuvre de la Convention sur le patrimoine culturel immatériel de 2003 et de respecter le délai de soumission du 12 mars 2021.

En effet des efforts manifestes se sont opérés dans le domaine du patrimoine culturel immatériel depuis l’année 2015. Cela résulte de plusieurs facteurs. Il existe actuellement une prise en compte du PCI dans les plans stratégiques du MCC. Haïti dispose de cadres plus formés et plus compétents qui travaillent dans les institutions culturelles et aussi sont disponibles sur le marché du travail. Actuellement, une synergie se développe entre les différents cadres haïtiens formés et qui travaillent sur le terrain à travers les institutions culturelles notamment la Direction du Patrimoine Culturel du Bureau Central du MCC, le Bureau National d’Ethnologie (BNE), la Commission Nationale de Coopération avec l’Unesco etc. Et il existe depuis dix ans une volonté politique de mettre en lumière ce domaine de notre héritage culturel. La coopération avec l’Unesco dans ce domaine s’est renforcé et se porte bien.

La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel a été́ ratifiée le 17 septembre 2009 par le Parlement haïtien. Depuis, l’État haïtien à travers le Ministère de la Culture et de la Communication a pris différentes dispositions juridiques, règlementaires au niveau national pour la mettre en œuvre. Le rapport a restitué les dispositions qui ont été prises et il a mis en perspective les résultats relatifs par rapport au cadre global du PCI.

Un effort de travail en équipe et en synergie est utilisé́́ en vue d'arriver à̀̀ la sauvegarde du PCI. Le MCC Haïti joue son rôle de leader en vue d'entrainer le secteur du PCI vers une meilleure sauvegarde et son développement dans la perspective du renforcement de l'identité́́, du développement économique. Tout ceci en misant sur la participation des communautés, des groupes et des individus, des acteurs et détenteurs du PCI.

En termes de participation aux mécanismes internationaux, Haïti ne possède pas d’éléments inscrits sur la Liste du Patrimoine culturel immatériel qui nécessitent une sauvegarde urgente. Elle ne dispose pas aussi d’éléments qui ont été́́ inscrits sur la Liste représentative du Patrimoine culturel immatériel de l'Humanité́́ ni de programmes sélectionnés pour le Registre des meilleures pratiques de sauvegarde. Avant le 31 mars 2021, l’État Haïtien compte soumettre la candidature de plusieurs éléments sur les différents registres du PCI.

Actuellement, un seul projet est financé par l'assistance internationale à travers le Fonds du Patrimoine Cultural Immatériel (FPCI). Il s’agit du « Programme d'appui au système scolaire pour la transmission du patrimoine culturel immatériel » (PASS-TPCI) de 2018 à 2021 d’un montant de 98970 us. Malgré́ ces manquements à la participation aux mécanismes internationaux de la Convention de 2003, des efforts sont entrepris depuis l’année 2015 pour y palier.

Aussi, depuis 2010, un effort est fait pour réaliser l’inventaire du patrimoine culturel immatériel présent sur le territoire, plus de 50 éléments sont actuellement inscrits sur «l’Inventaire multimédia en ligne du patrimoine immatériel d’Haïti (IPIMH)» (http://www.ipimh.org) administré par la Direction du Patrimoine Culturel du MCCdont la mise à jour est annuelle et se fait avec le concours des communautés, des acteurs des différents domaines du PCI, tout en respectant les principes d’ordonnancement, les critères d’inclusion, la viabilité́ actuelle des éléments incluse et en identifiant les menaces. L’accès à l’inventaire est facilité et respecte les pratiques coutumières des acteurs qui participent de manière inclusive à ce processus et qui respecte la diversité́ du PCI en y incluant les pratiques et les expressions de tous les genres.

La participation aux mécanismes internationaux se fait en synergie avec les autres cadres internationaux notamment celui de la Convention de 1954, 1970, 1972, 2001, 2005. Des activités sont exécutées avec les acteurs selon les disponibilités financières. Les communautés se sont appropriées de leur PCI et l'utilisent comme élément de survie économique, identitaire.

Conformément au « Cadre global des résultats », Haïti prend des mesures satisfaisantes dans laquelle les organismes et les institutions compétents et les mécanismes de consultation soutiennent la pratique continue du PCI, sa transmission, le renforcement des capacités humaines pour promouvoir la sauvegarde et la gestion du PCI. La formation est assurée par ou cible les communautés, groupes et individus ainsi que ceux travaillant dans les domaines du patrimoine. L’éducation formelle et non formelle renforce la transmission et favorise son respect. Le patrimoine culturel immatériel et sa sauvegarde sont intégrés à l’enseignement primaire et secondaire, inclus dans le contenu des disciplines pertinentes, et est utilisé pour renforcer l’enseignement, l’apprentissage du PCI, son respect et celui de son propre PCI et de celui des autres.

D’autres mesures satisfaisantes favorisent l’éducation postsecondaire qui soutient la pratique, la transmission du PCI, l’étude de ses dimensions sociales, culturelles et autres. Quant au processus d’inventaire, l’État haïtien a pris des mesures satisfaisantes dans laquelle l’inventaire reflète la diversité du PCI et contribue à sa sauvegarde. Le processus d’inventaire est inclusif, respecte la diversité́ du PCI et de ses praticiens, et soutient la sauvegarde par les communautés, les groupes et les individus concernés, la recherche et la documentation. Les études scientifiques, techniques et artistiques contribuent à la sauvegarde. Les conclusions et la documentation sont accessibles et sont utilisés pour renforcer l’élaboration de politiques et améliorer la sauvegarde.

Ces politiques et ces mesures juridiques, administratives relatives à l’éducation reflètent la diversité́ du PCI, et l’importance de sa sauvegarde sont mises en œuvre. Elles reflètent, dans des domaines autres que la culture et l’éducation, la diversité́ du PCI et l’importance de sa sauvegarde et de ses mises en œuvre. Elles respectent aussi les droits, les pratiques et les expressions coutumières, portant sur la pratique et la transmission du PCI.

Des mesures satisfaisantes sont prises dans laquelle l’importance du PCI et sa sauvegarde dans la société́́ est reconnue, tant par les communautés, les groupes et les individus concernés, que par la société́́ en général. Elles montrent que l’importance de la sauvegarde du PCI est reconnue à travers des plans, des programmes inclusifs qui favorisent le respect de soi et le respect mutuel des communautés, des groupes et des individus qui participent largement à la sensibilisation sur l’importance du PCI et sa sauvegarde. Certains médias sont impliqués dans la sensibilisation à l’importance du PCI et à sa sauvegarde, à la promotion de la compréhension et du respect mutuel.

Les actions d’information du public sensibilisent à l’importance du PCI et à sa sauvegarde et promeuvent la compréhension et le respect mutuel. Les programmes de sensibilisation sur le PCI respectent les principes éthiques pertinents dans laquelle l’engagement pour la sauvegarde du PCI est renforcé au sein des parties prenantes. La société́ civile contribue au suivi de la sauvegarde du PCI. Une coopération est entreprise pour mettre en œuvre des mesures de sauvegarde du PCI en général au niveau bilatéral, niveau régional, niveau international. L’État partie est engagé́ dans des réseaux internationaux et de coopération institutionnelle.

  • Accueil »
  • Nouvelles »
  • HAITI : Soumission du Rapport Périodique de Mise en Œuvre de la Convention de 2003

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel d'Haïti a été rendue possible grâce à l’appui de nos partenaires.

Logo - IPAC
  • Logo - Université d'État d'Haïti
  • Logo - Ministère Culture & Communication
  • Logo - iXmédia
  • Logo -
  • Logo -

© 2021 IPIMH