Sculpture sur bois à Milot

Wilfrid Louis

Artisan

Pratique culturelle

Intérêt patrimonial

Dans les années 1970, Bien Aimé Marcelin, sculpteur, originaire de Port-au-Prince s’installe à Milot, ouvre un atelier et initie des jeunes à l’apprentissage de la sculpture sur bois. Etienne Sonthonax, le grand frère de Wilfrid Louis fut l’un des élèves formés. En 1974, il a ouvert son atelier, alors que Wilfrid Louis était encore enfant. Depuis, Wilfrid se passionne de la sculpture en observant son grand frère dans son atelier. Voilà en 1994, il a ouvert son propre atelier et devient aujourd’hui l’un des sculpteurs les plus réputés de la région de Milot.

Autrefois, il participait à des expositions un peu partout dans le département du Nord et des commerçants venant de la République Dominicaine, de Nassau, de Curaçao commandaient ses masques. On peut apprécier ses sculptures dans les salons, restaurants et autres lieux culturels au Cap-Haïtien.

 

Description de la pratique culturelle


Sculpteurs travaillant dans l'atelier © IPIMH 2013

Pour réaliser un masque par exemple, on achète le  bois à l’état brut. On coupe le morceau qu’on veut dégrossir à l’aide d’une machette. Puis, on trace les motifs à réaliser.  Après le traçage, on se sert d’un burin pour dessiner, graver et former des motifs. Il y a deux types de burin qu’on utilise dans la sculpture du bois : le burin droit et le burin cuiller ou codé. Les gouges permettent de travailler dans les zones concaves et convexes en suivant les lignes du bois. Les ciseaux servent à finir les motifs et à fixer les détails minutieux. Généralement, on confie le défonçage et le sablage à un apprenti. Plusieurs étapes sont donc à considérer dans la pratique de la sculpture sur bois : le traçage,  le défonçage,  la découpe, l'épannelage, l’ébauche et la finition.

Il n’y a pas une technique particulière utilisée. Le sculpteur finalise ses œuvres en appliquant les couleurs qui sont des mélanges d’aniline (jaune, vert, rouge, marron et noir), d’alcool, pour s’assurer de l’exactitude des motifs à mettre en valeur. Une fois cette étape effectuée, on utilise de la cire pour produire l’effet brillant. Pour réaliser une œuvre, Wilfrid Louis affirme qu'il peut prendre un à cinq jours.


Apprentissage et transmission


Exposition d'un ensemble de masques avant le sablage © IPIMH 2013

Wilfrid Louis a appris à sculpter le bois dès son enfance. Il n’a jamais fréquenté une école professionnelle. Son apprentissage est surtout informel. Au début, il ne faisait que préparer et  sabler le bois dans l’atelier de son grand frère Sonthonax Etienne. En 1994, alors âgé de dix-huit ans, il a réalisé sa première œuvre, ouvre son propre atelier et se perfectionne depuis. Aujourd’hui, il accueille dans son atelier des cousins et amis à qui il transmet son savoir-faire. La sculpture sur bois représente la principale activité artisanale pour les jeunes et devient le moteur économique de la commune de Milot depuis plus de quarante ans. 

 

Historique général


Masques réalisés avec des motifs d'oiseau et de fleur rappelant le paysage haïtien © IPIMH 20132013

La sculpture est une pratique artistique populaire qui consiste à travailler le bois, la pierre et autres métaux pour réaliser des figures et des représentations en enlevant et en additionnant d’autres matières. La sculpture sur bois est très ancienne. En Haïti, dans plusieurs régions, des artisans fabriquent des œuvres de décoration, des figurines, des bijoux, des masques avec le bois. Dans la commune de Milot, située  à une douzaine de kilomètres de la ville du Cap-Haïtien, plusieurs artisans font de la sculpture sur bois.

Depuis plus de 20 ans, Wilfrid Louis travaille le bois pour subvenir aux besoins de sa famille. Ses œuvres sont surtout vendues à Milot et plus particulièrement à Labadee un site balnéaire de renom situé sur la côte nord de la République d’Haïti. Cet artiste prend son temps pour nous dresser un tableau des réalités culturelles et sociales de la zone. 

 


Localisation complémentaire

Documentation

-       Felibien, André. Des principes de l’architecture, de la sculpture, de la peinture et des autres arts qui en dépendent, Éditeur J. B. Coignard, 1690.

-       Lacombe, M. S. Nouveau Manuel complet de la sculpture sur bois,  Bibliothèque nationale de France, département Collections numérisées, Domaine public,  1868.

-       Perrault, Gilles.  Sculptures sur bois - Techniques Traditionnelles et Modernes, Éditions Vial, 1991.

-       Clarac, Frédéric et Maury Alfred. Musée de sculpture antique et moderne, ou description historique et graphique du Louvre et de toutes ses parties, 1841.

 

Sources

  • Nom du facilitateur ou des facilitateurs : Djimy Paul, Alric Dupuy, Jean Ronald Augustin
  • Date d'entrevue : 2013-05-27
  • Nom de l'indexeur ou des indexeurs : Djimy Paul, Alric Dupuy et Jean Ronald Augustin

Fiches associées

  • La fabrication de masques en papier mâché à Jacmel

    La fabrication de masques en papier mâché à Jacmel
    Dès leur plus jeune âge, les fils et les filles de la région de Jacmel participent à des activités artisanales liées à la fabrication de masques en papier mâché. L’apprentissage proprement dit se fait sur le tas. Les enfants apprennent en faisant toutes sortes de [...]
  • La fabrication de meubles en bois à Jacmel

    La fabrication de meubles en bois à Jacmel
    Alcindor Jefferson a appris l’ébénisterie dans un atelier près de chez lui. Il avait 28 ans à l’époque. Aujourd’hui, il enseigne à des jeunes la pratique du métier dans son atelier. Cette transmission est réalisée à deux niveaux : par une formation théorique et par [...]

Photos

  • Sculpteurs travaillant dans l'atelier © IPIMH 2013
  • Exposition d'un ensemble de masques avant le sablage © IPIMH 2013
  • Masques réalisés avec des motifs d'oiseau et de fleur rappelant le paysage haïtien © IPIMH 20132013
  • Défonçage d'un masque avant le sablage par un apprenti © IPIMH 2013
  • Un masque sablé exposé avant l'application des couleurs entre deux masques finis © IPIMH 2013
  • Présentation de masques avec des motifs du vaudou et d’autres motifs socioéconomiques © IPIMH 2013

Facebook

Partenaires

La réalisation de l’Inventaire du patrimoine immatériel d'Haïti a été rendue possible grâce à l’appui de nos partenaires.

Logo - IPAC
  • Logo - Université d'État d'Haïti
  • Logo - Ministère Culture & Communication
  • Logo - iXmédia
  • Logo -
  • Logo -

© 2022 IPIMH